Armes à feu en Suisse (lois, culture et autres)

Quand vous pensez à la Suisse, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Les Alpes suisses, le fromage, le chocolat, les couteaux suisses et les montres, mais qu’en est-il des armes à feu ?

Contrairement à de nombreux pays du monde, la Suisse compte un nombre élevé d’armes à feu par habitant, mais un taux de criminalité lié aux armes à feu parmi les plus bas. Quel est le secret ?

Dans cet article, nous allons examiner les armes à feu en Suisse et tout ce qui s’y rapporte, des lois sur la détention d’armes à feu en Suisse à la culture des armes à feu et bien d’autres choses encore.

Nombre d’armes à feu en Suisse

arme de poing
Arme de poing

La Suisse a une longue tradition de possession d’armes à feu et on estime à 2,3 millions le nombre d’armes à feu détenues par des civils dans le pays.

Avec une population d’environ 8,77 millions d’habitants, près d’une personne sur quatre possède une arme à feu en Suisse. La Suisse est donc l’un des pays où le taux de possession d’armes à feu est le plus élevé au monde.

Lois sur les armes à feu en Suisse

arme
Arme

Bien qu’elle dispose d’un grand nombre d’armes à feu, la Suisse a un niveau de violence par arme à feu très bas, et l’une des raisons en est sa législation stricte en matière de contrôle des armes à feu.

La législation suisse sur les armes à feu est rigoureuse et les Suisses sont excellents pour respecter les règles, ce qui est très utile.

Conditions pour détenir une arme à feu

La législation suisse sur les armes à feu était autrefois beaucoup plus souple. En fait, chaque canton avait pratiquement sa propre loi sur les armes à feu. Mais dans les années 1990, le nombre de crimes commis avec des armes à feu a augmenté et les lois suisses ont été renforcées pour lutter contre ce phénomène.

Lorsque la Suisse a adhéré à l’accord de Schengen en 2008, sa législation sur les armes est devenue encore plus stricte.

Pour que les citoyens suisses puissent devenir propriétaires d’armes à feu, ils doivent franchir certaines étapes pour obtenir leur permis de port d’arme.

Chaque personne souhaitant acheter une arme :

  • doit être âgé d’au moins 18 ans
  • ne pas avoir de casier judiciaire
  • démontrer qu’ils ont des connaissances en matière de sécurité des armes à feu.

Tout cela afin d’obtenir leur permis d’acquisition d’arme et leur permis de port d’arme.

Ils doivent également prouver qu’ils sont membres d’un club de tir (généralement dans un stand de tir local), tel que la National Rifle Association, ou qu’ils ont effectué leur service militaire. Si l’on considère que tous les hommes en Suisse sont ou ont été des militaires, il est relativement facile pour eux de posséder une arme.

Les propriétaires d’armes à feu doivent redemander leur permis tous les cinq ans et se soumettre à une vérification des antécédents avant de le renouveler.

Comme vous pouvez le constater, la loi sur les armes est très stricte et les Suisses sont excellents pour faire respecter ces lois et les contrôler.

Stockage des armes

La loi suisse exige que toutes les armes à feu soient stockées en toute sécurité afin d’éviter tout accès non autorisé. Les armes à feu doivent être conservées dans un conteneur fermé à clé ou dans un coffre-fort, et les munitions doivent être conservées séparément des armes à feu.

En outre, toute personne qui ne conserve pas son arme à feu en lieu sûr s’expose à des conséquences graves, notamment des amendes ou des peines d’emprisonnement.

Cela signifie qu’une fois que vous avez obtenu votre permis d’acquisition d’armes et votre permis de port d’arme, vous devez acheter un coffre-fort pour y ranger vos armes. Les autorités suisses vérifient très souvent que les armes sont stockées correctement au domicile des particuliers et que les munitions sont également conservées séparément.

Port et transport d’armes à feu

La Suisse est l’un des pays les plus sûrs au monde. Il n’y a donc aucune raison de porter une arme à feu, mais cela est autorisé dans certains cas.

La Suisse autorise les particuliers à porter des armes à feu pour se défendre dans les lieux publics, mais cette pratique est relativement rare.

Les particuliers doivent avoir une raison valable de porter une arme à feu, et il est illégal de porter des armes à feu dans des zones telles que les écoles, les hôpitaux et les bâtiments publics.

Les particuliers doivent également veiller à ce que leur arme à feu soit déchargée et rangée en toute sécurité dans un étui lorsqu’ils la transportent dans un véhicule.

Types d’armes autorisées en Suisse

La Suisse autorise la possession d’un large éventail d’armes à feu, y compris les armes de poing et les fusils, mais certains types d’armes sont interdits.

Les armes automatiques, telles que les mitrailleuses, sont strictement interdites et la seule façon de posséder une arme à feu entièrement automatique est d’obtenir un permis spécial des autorités.

La culture suisse des armes à feu

Wilson Combat Sig P320
Wilson Combat Sig P320

La possession d’une arme à feu est profondément ancrée dans la culture suisse et est considérée comme un symbole d’indépendance et de liberté.

Pour de nombreux Suisses, la possession d’une arme à feu est un mode de vie et se transmet souvent de génération en génération, car elle remonte à l’époque de la chasse dans les Alpes.

Les clubs de tir sont également très répandus et de nombreux Suisses pratiquent le tir sportif, y compris le tir de précision et le biathlon.

La détention d’armes à feu en Suisse comparée à d’autres pays

arme de poing sig sauer
Sig Sauer

Comparé à d’autres pays, le taux élevé de détention d’armes à feu en Suisse est exceptionnel.

La Suisse se classe au troisième rang mondial pour le nombre d’armes à feu par habitant, derrière les États-Unis et le Yémen.

Il s’agit là d’un fait assez grave, que l’on ne s’attendrait pas à entendre à propos du pays neutre qu’est la Suisse – mais lorsque tous les hommes effectuent leur service militaire, cela semble s’additionner quelque peu.

Malgré cela, la Suisse est l’un des pays les plus sûrs au monde et affiche l’un des taux de criminalité liée aux armes à feu les plus bas de la planète, avec seulement 47 homicides par arme à feu en 2020.

Décès par arme à feu en Suisse

arme à feu
Armes à feu et poker

Comme nous l’avons déjà mentionné, le nombre d’homicides commis avec des armes à feu en Suisse est très faible, ce qui est très impressionnant si l’on considère le nombre d’armes à feu présentes dans les maisons. C’est vraiment le contrôle des armes à feu dans toute sa splendeur.

Mais le nombre de décès liés aux armes à feu est en réalité beaucoup plus élevé, en raison des suicides. Selon la Caisse nationale suisse d’assurance en cas d’accidents (SUVA), près de 70 % des décès par arme à feu en Suisse sont des suicides.

On estime que 33 % des suicides d’hommes en Suisse sont commis à l’aide d’une arme à feu, ce qui est lié à la facilité d’accès aux armes, en particulier chez les hommes âgés de 25 à 31 ans.

Par conséquent, si les lois sur le contrôle des armes à feu sont très efficaces pour réduire la criminalité liée aux armes à feu, elles ne font pas grand-chose pour lutter contre les actes d’automutilation commis avec des armes à feu par les personnes qui en sont propriétaires.

Questions fréquemment posées

L’armée suisse a-t-elle des armes ?

Oui, l’armée suisse a des armes, bien sûr. Il n’est pas surprenant que l’armée suisse soit équipée d’armes à feu, et la forte tradition militaire du pays a influencé sa culture civile en matière d’armes à feu.

Les militaires suisses sont tenus de conserver leur arme de service à la maison, mais ils ne sont pas autorisés à l’utiliser en dehors de leurs fonctions militaires.

L’armée suisse est connue pour son service militaire obligatoire pour les hommes, les femmes ayant la possibilité de servir volontairement.

Les étrangers ont-ils le droit d’acheter une arme en Suisse ?

Les étrangers qui sont des résidents permanents de la Suisse peuvent acheter des armes à feu dans le pays après avoir obtenu un permis, mais les non-résidents ne sont pas autorisés à acheter des armes à feu.

La procédure d’obtention du permis est rigoureuse et implique un contrôle des antécédents et une vérification de l’éligibilité de la personne à posséder des armes à feu.

Toutefois, il convient de noter que l’achat d’armes à feu en tant qu’étranger peut s’avérer difficile en raison des exigences et des réglementations strictes.

Comment s’appelle la fête des armes en Suisse ?

La culture unique de la Suisse en matière d’armes à feu est célébrée chaque année lors du festival Knabenschiessen, qui se tient à Zurich. Le festival, qui se traduit par « tir de garçons », est l’un des plus anciens et des plus célèbres festivals de tir du pays.

L’événement remonte au 17e siècle, lorsque les jeunes garçons étaient entraînés au tir à l’arc, qui s’est ensuite transformé en tir de précision avec des armes à feu. Le festival comprend un concours de tir, des manèges, des stands de nourriture et d’autres activités amusantes.

Existe-t-il des stands de tir en Suisse ?

Oui, il existe de nombreux stands de tir en Suisse, ce qui n’est pas surprenant compte tenu de l’essor de la culture des armes à feu et du nombre d’armes à feu détenues par personne.

Ces champs de tir proposent différentes disciplines de tir, notamment le pistolet, la carabine et le fusil de chasse, et s’adressent également à différents niveaux de compétence.

De nombreux citoyens suisses sont membres de clubs de tir et se rendent fréquemment dans des stands de tir pour s’entraîner au tir, à des fins sportives ou d’autodéfense. De plus, ils doivent être membres d’un club de tir pour obtenir le permis de détention d’une arme à feu.

Toutefois, les stands de tir en Suisse sont soumis à des réglementations strictes et font l’objet de contrôles fréquents afin de s’assurer qu’ils respectent les lois sur les armes à feu du pays.

Written by Ashley Faulkes
As a twenty-year resident of Switzerland, I am passionate about exploring every nook and cranny of this beautiful country, I spend my days deep in the great Swiss outdoors, and love to share these experiences and insights with fellow travel enthusiasts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *